Généralités

Le torticolis

Le torticolis est une contracture des muscles de la nuque accompagné de douleurs et d’un manque de mobilité.
Il existe plusieurs types de torticolis tel que le torticolis bénin de l’adulte pouvant apparaître au réveil et le torticolis congénital du nourrisson qui provoque une inclinaison et rotation de la tête du bébé.

Quelques notions sur le rachis cervical

Le rachis cervical est situé entre la base du crane et le rachis dorsal.
Il est composé de 7 vertèbres de C1 à C7 (en haut en bas), C1 est aussi appelé atlas.

Il est accompagné de disques intervertébraux à partir de C2. L’ensemble des vertèbres forme un canal contenant la moelle épinière appelé foramen vertébral.
Des racines nerveuses, partant de la moelle épinière, sortent du rachis cervical par des canaux appelé trou de conjugaison. On trouve d’ailleurs les trous de conjugaisons sur l’ensemble de la moelle épinière.
Ainsi en cas d’arthrose ou de hernie discale au niveau cervical, une racine nerveuse peut se trouver comprimée et provoquer une douleur irradiante dans le membre supérieur appelé névralgie cervico-brachiale, ou vers le crâne.
Dans la partie supérieure du rachis cervical, la compression des racines nerveuses et d’éléments vasculaires peut provoquer des maux de tête (céphalées) et des vertiges.

Le rachis cervical est maintenu par de nombreux ligaments. Ils peuvent être étiré lors d’un traumatisme tel que le wiplash ou « coup du lapin »
Des muscles, tel que le trapèze et le sterno-cleido-occipito-mastoidien, mobilisent le rachis cervical. Ces muscles sont spasmés lors d’un torticolis.

Le traitement ostéopathique

Le rachis cervical est une zone adaptative (voir traitement rachis lombaire) ainsi lorsqu’un patient adulte souffre d’un torticolis, l’ostéopathe sera par exemple amené à travailler sur un manque de mobilité de différentes zones du corps ayant conduit à l’apparition du torticolis.

Voici un exemple résumé de consultation :

Mademoiselle B vient consulter suite à un torticolis apparu soudainement le matin même.

Après l’examen clinique et ostéopathique, nous avons travaillé le rachis dorsal, les muscles de la nuque, le diaphragme et l’estomac.

Conclusion

Le torticolis est généralement sans gravité mais très invalidant. L’ostéopathie permet de diminuer les douleurs et retrouver une meilleure mobilité du cou.
A l’aide de technique douce « sans faire craquer », la consultation chez un ostéopathe va accélérer le retour à la normale et prévenir des récidives.

Dernières actualités