Andrew Taylor STILL, fondateur de l’ostéopathie, né le 6 août 1828 aux Etats-Unis (Virginie), d’un père pasteur et médecin.

Andrew taylor still

En 1850, il exerce alors le métier de fermier et s’initie à la médecine en s’occupant de la santé des indiens Shawnes. Il avait des opinions très fortes sur des sujets controversés à l’époque, il était contre l’esclavage et pour cette raison, il déménage dans le Kansas où il est élu député. A.T. STILL suit ensuite des études de médecine au Kansas Collège of médecine and Surgery.

A cette époque, la guerre de sécession fait rage aux Etats-Unis. A.T. STILL pratique alors la médecine et la chirurgie. Pendant ces années de guerre, il acquiert une bonne connaissance de l’anatomie, c’est un médecin réputé.

L’année 1865 est un tournant dans la vie d’A.T. STILL. Une épidémie de méningite cause la mort de quatre membres de sa famille dont trois de ces enfants. La médecine classique s’est révélée impuissante à l’époque. Une période de maturation débute alors. Il définie petit à petit le concept ostéopathique à la suite de travaux sur le système musculo-squelettique, sur l’importance du système vasculaire, sur sa croyance en l’immunité naturelle et en l’auto-guérison.

En 1874, A.T. STILL, alors âgé de 46 ans, nomme son art de soigner : Ostéopathie.

Il s’installe dans l’état du Missouri en tant qu’ostéopathe. Une période difficile commence alors, il est considéré par ses pairs comme un paria. A cette époque où les traitements médicamenteux (généralement très toxique) sont utilisés, soigner avec ses mains est impensable.

Andrew taylor still 2

En 1892, il ouvre la première école d’ostéopathie à Kirksville (Missouri).

L’ostéopathie subit une opposition violente des institutions médicales officielles. Cependant, les ostéopathes obtiennent le droit d’exercer dans certains états sans prescription médicamenteuse.

Dans les années 1900, A.T. STILL publie quatre ouvrages et se retire progressivement de l’enseignement.

Le très respecté « vieux Docteur » s’éteint le 12 décembre 1917 à l’âge de 89 ans.

Ces élèves continue à faire évoluer et progresser l’ostéopathie sur les bases établies par   son fondateur.

William Garner SUTHERLAND, élève d’A.T. STILL, est une autre figure de l’ostéopathie. Il consacre sa vie à développer l’ostéopathie crânienne.

William Garner SUTHERLANDL’ostéopathie est exporté en Angleterre par John Martin LITTLEJOHN, élève direct d’ A.T. STILL. Il crée la British School of Ostéopathy à Londres en 1917.

L’enseignement de l’ostéopathie débute en France en 1957. L’ostéopathe français Paul GENY et anglais Thomas Georges DUMMER dispense des cours aux médecins et Kinésithérapeutes.

Les ostéopathes, ayant fait le choix d’exercer l’ostéopathie exclusive travaille dans l’illégalité avec un risque de procès pour exercice illégale de la médecine.

Le 5 mars 2002, suite à la loi Kouchner relative aux droits des malades, l’ostéopathie est enfin reconnu. Sa pratique est alors autorisée cependant les conditions pour prétendre au titre d’ostéopathe en terme d’études ainsi que le champ de compétence de l’ostéopathe ne sont pas encore établies.

Le 27 mars 2007, les décrets d’application sont publiés au journal officiel, l’ostéopathie est dorénavant règlementées.

La profession est encore aujourd’hui en pleine évolution. Actuellement, de nouveaux décrets sont en cours de validation. Ils diminueraient le nombre d’école d’ostéopathie sur le territoire et ainsi réguleraient le nombre d’ostéopathe en France. Ils augmenteraient considérablement le nombre d’heures de formation et obligeraient à terme à un exercice exclusif de l’ostéopathie.

En savoir plus :